Website archived May 2014

Issue 3, January 2011

Résumé du Magazine ECVET, Numéro de Janvier 2011

La troisième édition du magazine ECVET débute par l’éditorial de Stefano di Giusto de l’Agence exécutive ‘Education, audiovisuel et culture’ de la Commission européenne. Il y décrit l’ensemble des actions qui seront mises en place au travers du programme Education et formation tout au long de la vie afin d’appuyer la phase d’expérimentation et de développement d’ECVET au niveau européen et national. Huit nouveaux projets récemment sélectionnés débuteront en 2011. Ces projets se composent de partenariats multinationaux mais ils se concentrent avant tout sur le niveau national. Le rôle des partenaires internationaux des projets est avant tout de conseiller, d’apporter leurs remarques et d’examiner les avancées en tant que pairs. Par ailleurs, M. Di Giusto souligne le rôle important joué par ECVET dans les appels à proposition du programme Formation tout au long de la vie. Par exemple, ECVET est mentionné comme une priorité dans deux actions du Programme Leonardo da Vinci, à savoir le développement de l’innovation et le transfert de l’innovation.

Le premier article décrit le travail mené par le projet ASSET qui vise à utiliser ECVET afin de reconnaitre la mobilité comme une partie intégrante de l’enseignement et de la formation professionnelle dans le secteur de l’automobile. Les partenaires du projet ASSET (de Finlande, France, Hongrie et Roumanie) ont identifié des compétences clés, défini un profil professionnel commun (celui de technicien automobile en électricité et électronique), et ont ensuite identifié les certifications correspondant à ce profil professionnel. Sur cette base, des unités d’acquis d’apprentissage ont été définies.

Le second article est dédié au projet VaLOGReg, un projet situé à la jonction de l’Allemagne, de la Belgique, de la France et du Luxembourg. VaLOGReg s’intéresse principalement à la question de l’apprentissage tout au long de la vie et a pour objectif de faciliter la reconnaissance des unités d’acquis d’apprentissage que les jeunes adultes ont obtenu dans des contextes variés (différents pays, institutions ou systèmes, par le biais de l’apprentissage formel, non-formel et informel). Le projet s’inscrit dans un contexte spécifique, que constitue des systèmes de reconnaissance différents et des autorités compétentes très diverses selon le pays. Néanmoins, le projet VaLOGReg a réussi à mettre en place un cadre général pour la procédure de reconnaissance qui peut être adapté aux besoins de l’institution d’origine et d’accueil.

Le troisième article se penche sur les résultats du sixième séminaire dédié aux projets pilotes qui a eu lieu à Prague en Novembre 2010. Le séminaire a principalement permis de discuter les différentes approches possibles pour élaborer des accords de partenariat et contrats pédagogiques. Un tableau résume les différentes approches adoptées par les projets. En outre, l’évaluation des acquis d’apprentissage dans le contexte de la mobilité géographique et la validation et la reconnaissance des units d’acquis d’apprentissage ont également été discutées.

Le quatrième article décrit comment le projet Be-TWIN aborde la question du lien entre les systèmes ECVET and ECTS. Les huit pays participant au projet Be-TWIN ont développé une méthodologie permettant de lier les deux systèmes et de décrire les acquis d’apprentissage de manière plus transparente. Une matrice est présentée afin de montrer le fonctionnement de la méthode adoptée.

Par ailleurs, le magazine contient une sélection d’actualités liées à ECVET, tel que publications à paraître et séminaires à venir.